Chaque jour, des milliers d’auvergnates et d’auvergnats consomment l’eau qui coule dans le robinet.

Alors que le principal poste de dépense de l’eau est évidemment la douche ou le bain, du moins la toilette, le fait que cette eau qui coule directement dans son logement soit tout à fait consommable, et surtout 65 fois moins chère que l’eau en bouteille, en fait une parfaite source d’hydratation.

L’association de consommateur, « UFC-que choisir?« , a récemment publié une étude sur la qualité de l’eau qui coule dans nos robinets par commune.

L’étude prend en compte  le niveau de conformité pour 50 contaminants et paramètres physico-chimiques définis par la réglementation.

On remarque au premier coup d’œil que le département est partagé en deux partie, au nord majoritairement en vert, c’est à dire que la qualité de l’eau est particulièrement bonne, et au sud à dominante orange, qualité d’eau médiocre.

Certaines communes ont une qualité d’eau à géométrie variable… La qualité est variable, du fait notamment des réseaux…

La capitale départementale montre l’exemple, la qualité de l’eau est bonne à Clermont-Ferrand.

Il faut dire que la ville a inauguré depuis peu de temps une nouvelle usine élévatoire de traitement de l’eau révolutionnaire à Cournon, combinant ultrafiltration et charbon actif en poudre. Elle capte l’eau du val d’Allier par des puits, et apporte à 70% des habitants de Clermont et de Cournon l’eau du robinet.  Le centre est alimenté par les sources de la Chaîne des Puys et le réservoir de Chamalières, une autre partie par le réservoir de Champradet.

La municipalité avait d’ailleurs lancé une campagne de communication:

L’eau clermontoise est gérée directement en régie municipale, elle devrait transmettre cette compétence à Clermont Auvergne Métropole.

Les autres villes du département ne sont pas toutes logées à la même enseigne.

Ainsi, l’eau de:

Riom via la Société Publique Locale SEMERAP est de qualité médiocre

Issoire via Suez est de qualité médiocre

Thiers et Chamalières sont de qualité médiocre via la SAUR

Beaumont via Véolia est de qualité variable (peu mieux faire)

Voilà pour les principales villes du département.

Quand est t-il de grandes villes d’eau comme Volvic et Mont-Dore?

On serait en droit de penser que l’eau doit être d’excellence qualité dans ces villes aux sources magnifiques.

Et ben non, à Volvic la qualité de l’eau est variable à cause des réseaux, et c’est pire au Mont-Dore où l’eau est de qualité médiocre…

Justement, faut-il boire l’eau du robinet ou acheter des bouteilles d’eau minérale en supermarché?

 

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account