Vous constatez des trous de vis dans le mur ou d’importantes fissures dans votre plafond ? Sachez que vous pouvez y remédier vous-même en réalisant un plafonnage.

Pour réaliser à bien cette opération, vous aurez besoin de quelques outils spécifiques et de techniques particulières. Il s’agit d’un travail minutieux qui pourra nécessiter l’aide d’un professionnel si vous ne vous sentez pas à l’aise dans ce type de travaux. Nous faisons un point sur les bons gestes à adopter.

Comment réaliser un bon plafonnage ?

Les différents outils nécessaires à la réalisation d’un plafonnage sont : le marteau, la spatule, les clous en acier, le grattoir de peintre et le pulvérisateur. N’oubliez pas d’acheter un plâtre de qualité, une planchette, et de l’huile pour un travail efficace.

L’objectif est de gratter la fissure afin d’obtenir un sillage en V pour y intégrer le plâtre. Chose importante, n’hésitez pas à pulvériser la faille avec de l’eau pour que celle-ci soit humide.

Il faut veiller à bien sélectionner le bon plâtre qui permettra d’obtenir une substance homogène lors de la pose. Il faudra le choisir en fonction de l’épaisseur théorique du plâtre utilisé, soit de 10 à 20 mm.

Ensuite, posez le plâtre sur la fissure à l’aide de votre spatule, pour obtenir une surface totalement lisse. Évitez de faire un travail bâclé en enlevant l’excédant de plâtre. L’opération est donc à refaire deux fois, car lors du séchage, le plâtre perd du volume. Ensuite, poncez la faille afin d’obtenir un mur lisse puis posez une couche d’enduit.

Comment savoir si mon plafonnage est réussi ?

Si vous entendez un bruit creux sur la couche de plafonnage, c’est qu’il y a un problème. Si vous constatez que le plafonnage est trop mou, froid ou humide, cela signifie qu’il n’est pas suffisant. Une règle à arase ou un long niveau permettra de déterminer la bonne conformité de ce dernier. L’épaisseur doit être d’au minimum 10mm.

Plafonnage sec avec des plaques de plâtres

Pour gagner du temps, vous pouvez acquérir des plaques de plâtre pour une technique plus accessible, qui ajoutera une plus-value à votre maison.

Les cas spécifiques : angles sortants

Si votre surface comprend un angle, il est alors important d’utiliser des cornières possédant une petite quantité de plâtre. Les clous devront être placés pour incorporer le ciment entre elles.

Pensez à gâcher du plâtre avant l’application de ce dernier. Vous retrouverez sur l’emballage la quantité à couvrir en m2.

Il ne vous reste plus qu’à poser le plâtre avec un mouvement de bas en haut. Si vous souhaitez le renforcer, vous pouvez installer un treillis en fibre de verre.

Côté finitions, laissez sécher la couche de plâtre et lissez la surface à l’aide d’un couteau à enduire. Patientez un moment, puis recommencez l’opération. Vous pouvez appliquer une couche de finition en effectuant un tarissement.

Plafonnage extérieur

Le principe est le même, à la différence qu’on ne travaille pas directement sur le mur. C’est pourquoi il faut d’abord poser l’isolant et dans un second temps, poser le plâtre avec sa toile de fibre de verre. Celle-ci sera fixée par une cheville de fixation à laquelle vous ajouterez un enduit spécifiquement dédié pour l’extérieur.

Comme vous pouvez le constater, le plafonnage n’est pas un travail aisé. Il comporte beaucoup d’inconvénients et difficultés auxquels il faut savoir faire face. A moins d’être un habitué de ce genre de travaux, il pourra être judicieux de faire appel à un professionnel habitué à ce type de réfection.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account