A Clermont-Ferrand, la rentrée rime avec soirées business. En plus de la Foire Internationale de Clermont-Cournon, les entrepreneurs clermontois pouvaient compter sur deux grands rendez-vous de networking.

En effet, à une semaine d’intervalle, deux médias d’information économique clermontois organisaient leur événement à destination des décideurs de la métropole clermontoise.

D’un côté, La soirée de l’Éco par Le Journal de l’Éco du groupe Chaumeil (impression) et de l’autre la soirée Business Connect par Le Courrier des entreprises du groupe All Numéric (impression).

Le jeudi 6 septembre, Le Journal de l’Éco donnait rendez-vous à la grande halle d’Auvergne pour la 6ème édition de la Soirée de l’Éco sur le thème de la transformation digitale, managériale et culturelle des entreprises et des institutions.

Plus de 700 personnes avaient répondu présent dans le grand amphithéâtre. Après le discours inaugurale de Lionel Chaumeil le président-directeur-général du groupe éponyme, les maîtres de cérémonie Virginie Perrot et Marc-Alexis Roquejoffre lançaient les 3 tables rondes. Avant, les deux parrains de la soirée, Jean-Yves Foucault (président du Groupe Limagrain) et Annabel André-Laurent (vice-présidente de la région Auvergne-Rhône-Alpes en charge de l’économie), introduisaient les débats.

Table ronde 1

La transformation digitale
Tristan Colombet, Domraider, fondateur & président

Jean-Michel Pou, Deltamu, fondateur & président

Valérie Monier, CCI Puy-de-Dôme, vice-présidente numérique

Alexandre Monnin, Groupe ESC Clermont, professeur en stratégie digitale

Frédéric Morel, Groupe Lafreto (Glisshop, MonsieurGolf, E-Ben), directeur

Table ronde 2

La transformation managériale
Christian Missirian, EDF, directeur régional Commerce Auvergne-Rhône-Alpes

Pascal Pouyet, Caisse d’Epargne d’Auvergne et du Limousin,  directeur Banque des Décideurs

Christophe Ducluzeau, Insitu, fondateur & président

Jacques Barthélémy, Barthélémy Avocats, fondateur & avocat associé

Françoise Constanty, HR’IT Consulting, Directrice

Table ronde 3

La transformation culturelle et sociétale
Annabel André-Laurent, Région Auvergne-Rhône-Alpes, vice-présidente à l’Économie et aux entreprises

Jean-Yves Foucault, Limagrain, président

Olivier Bianchi, Clermont Auvergne Métropole, président

Jean-Yves Gouttebel, Département du Puy-de-Dôme, président, label Unesco

Claude Barbin, Cci Puy de Dôme, Président

Frédéric Bonnichon, Riom Limagne & Volcans, Président

Si les sujets étaient particulièrement intéressants, la longueur des débats avaient, à un moment donné, raison de notre assiduité.

En revanche, on a adoré les petites scénettes “Transport Foucaud” de la compagnie Improve Yourself.

A noter, la standing-ovation pour le président du Conseil départemental, Jean-Yves Gouttebel, pour l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO de la Chaîne des Puys-Faille de la Limagne.

Le “Cocktail d’échanges” offert par la maison, en revanche, ne prêtait guère à la conversation tant il y avait du monde.  Plusieurs petits groupes se formaient, difficile de se “faire des contacts” dans ces conditions.

C’est désormais un rendez-vous incontournable du monde économique clermontois.

Deux soirées business à Clermont-Ferrand

Une semaine plus tard, Le Courrier des entreprises de David Marquillie (CEO du groupe All Numéric) réunissait plus de 200 chefs d’entreprise pour la 1ere Business Connect à la CCI Formation du Puy-de-Dôme à Clermont-La Pardieu.

A la baguette, Frédéric Coureau, un homme habitué de l’exercice, et pour cause, c’est lui même qui a créé le Journal de l’Éco et lancé la 1ère… Soirée de l’Éco.

Le concept est plutôt novateur, mettre en relation les participants via “la liste des personnes présentes” payante évidemment. Des”Linkers”, des jeunes avec un t-shirt orange et munis d’un téléphone portable, faisaient office d’intermédiaires.

Une application serait en cours de développement pour fluidifié cette partie, qui apparaissait à certains moments un peu laborieuse.

L’idée d’être assez libre de ses mouvements lors de la soirée était intéressante, même si au final, les gens préféraient rester dans le grand hall.

Dans l’amphithéâtre de la CCI Formation se déroulait des “pitchs” de personnalités présentant différentes leurs activités, et retransmis en vidéo.

En revanche, la partie restauration avec les food-trucks nous a laissé dubitatifs. En effet, si il n’y a rien à redire sur la qualité des mets, manger un hamburger/frites lors d’une soirée business, en costume évidemment, s’est avéré difficile…

Mais on ne remet pas en cause le choix de faire payer aux participants les consommations, sachant que le 1er verre était offert par l’organisation.

Une bonne idée à développer donc…

 

 

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account