Un office de tourisme unique à l’échelle de l’agglomération clermontois, c’est ce qu’ont décidé les responsables de Clermont Communauté.

Unir sous une même bannière, Clermont Auvergne Tourisme,  les offices de tourisme de Clermont-Ferrand, de Royat/Chamalières, d’Orcines, de Ceyrat/Saint-Genès-Champanelle et les syndicats d’initiative de Pont-du-Château et de Châteaugay.

La nouvelle structure est hébergée à l’hôtel d’agglomération, avenue de l’Union soviétique à Clermont-Ferrand, sous le statut de SA à conseil d’administration et au capital de 300 000€. Créée officiellement le 1 décembre dernier, le nouveau et premier président de CAT est le maire de Saint-Genès-Champanelle, Roger Gardes.

Voilà pour les modalités techniques, sachant que tous les employés des anciens offices, 24 temps-plein sont conservés.

Les missions de Clermont Auvergne Tourisme

L’office de tourisme communautaire aura pour principale mission la promotion touristique de la destination.
La mise en œuvre de la stratégie de valorisation et de développement touristique du territoire porte sur quatre axes majeurs :

  • le tourisme d’affaire et des congrès
  • le tourisme urbain et culturel
  • le tourisme de santé et de bien être
  • le sport et les activités de pleine nature

Les différentes actions menées par Clermont Auvergne Tourisme auront vocation à :

  • mettre en valeur la destination en développant et en exploitant tous produits et événements à vocation touristique
  • contribuer au développement, à la coordination et à la promotion de toute action aidant au rayonnement touristique de ces 6 offices
  • assurer la gestion d’équipements culturels, supports d’événementiels et touristiques

La création de la SPL « Clermont Auvergne Tourisme » s’accompagne de l’intégration de cette structure au sein de la Fédération des Entreprises Publiques Locales. L’accès à ce regroupement de près de 1200 Entreprises Publiques Locales va permettre à cette nouvelle entité d’être accompagnée tout au long de son processus de constitution.

La taxe de séjour, qui devrait générer autour de 1,8 million annuel, financera les actions de promotion à mener.

Voilà qui devrait accentuer un peu plus la place de l’agglomération clermontoise avec 3.000 emplois et 300 millions d’euros de chiffre d’affaires, et plus généralement du Puy de Dôme, dans l’offre touristique à l’échelle de la grande région après un été 2016 plus que satisfaisant.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account