marché immobilier en Auvergne

Le marché immobilier en Auvergne connaît une hausse moins importante que les autres régions de France. Plusieurs raisons expliquent cette situation.

Hausse du marché immobilier : l’Auvergne est une exception

Le marché immobilier français subit une véritable hausse des prix depuis plusieurs années. Cependant, certaines localités semblent faire exception à cette évolution des prix. C’est notamment le cas en ce qui concerne l’Auvergne et son périphérique. En effet, la hausse du marché est moins importante en Auvergne, ce qui peut s’expliquer par différentes raisons. Néanmoins, il est possible de noter que malgré le fait que tout va bien concernant les chiffres du bilan de l’année 2017, tout pourrait aller encore mieux. Décryptage de la situation immobilière auvergnate dans cet article.

Un bilan mitigé pour les acteurs de l’immobilier

Depuis quelques années, le secteur immobilier en Auvergne se porte bien. Cependant, les acteurs et professionnels évoluant dans le secteur ne sont pas satisfaits de l’évolution du marché.

Les chiffres

Au cours de l’année 2017, le nombre de permis de construire dans la région à nettement augmenté à hauteur de 15%, soit près de 3.500 nouveaux logements. Cette augmentation s’est concentrée sur deux de ses départements : une hausse équivalente à 25% a été constatée au niveau de l’Allier et une augmentation d’environ 21% dans le Puy-de-Dôme. Ces hausses sont deux fois moins importantes que celles des autres départements rhodaniens.

La problématique

La grande différence de prix entre les départements du Puy-de-Dôme et de l’Allier par rapport aux autres localités pose problème. En effet, il est possible de remarquer que cela ne se réfère pas uniquement à des soucis d’attractivité, mais à certains problèmes par rapport à la législation. L’administration immobilière n’est pas seulement reportée au niveau national en ce qui concerne l’urbanisme. Il faut aussi savoir que les acteurs du secteur souhaitent actuellement être plus entendus et écoutés pour les décisions concernant le Département ainsi que l’agglomération clermontoise.

Les problématiques avec l’administration et la loi Pinel

La loi des finances 2018 élaborée par l’administration immobilière prévoit une suppression de la loi Pinel et du prêt à taux zéro. Cette décision crée une certaine peur auprès des investisseurs immobiliers. Effectivement, le marché tend à laisser les jeunes s’éloigner des zones urbaines. Différents besoins se font alors remarquer auprès de ces intervenants. Par exemple, ils souhaitent que les projets de construction qu’ils entreprennent leur soient confiés complètement, en voulant mettre en évidence leur expertise tout en gardant le contrôle sur les projets au niveau contractuel.

Ils souhaitent ainsi améliorer leur visibilité sur les projets même s’ils doivent en prendre toutes les responsabilités, la suppression de la loi Pinel tendant à bouleverser le marché. Les acteurs de l’immobilier veulent faire comprendre à la législation l’importance de prise en compte des différents parcours résidentiels. Généralement, les particuliers souhaitent avoir un appartement en ville jeune, puis une maison au calme une fois adulte. Et, en prenant de l’âge, ils tendent à revenir en milieu urbain pour s’installer en appartement.

La question des maisons individuelles

Selon les études, le secteur immobilier en Auvergne devrait aller bien tout au long de l’année 2018. Cependant, c’est la situation concernant la maison individuelle qui pose certains soucis et renforce la difficulté d’accès des jeunes aux infrastructures urbaines.
Il faut savoir qu’une politique anti étalement urbain est actuellement mis en œuvre à Clermont, mais aussi dans toute la France. Cette décision s’explique par les besoins d’ordre écologique, mais aussi pour éviter les problèmes financiers. Il faut savoir que plus la population est en hausse, plus les subventions et leurs poids pour les localités augmentent.
En tenant compte de ces besoins, la législation immobilière a décidé de ne pas soutenir les maisons individuelles. Les particuliers sont alors amenées à s’installer en périphérique des villes. Ceux-ci ne sont plus intéressés par l’acquisition de grands terrains, mais se tournent vers les investissements plus économiques. Néanmoins, les offres de financement sont toujours présentes pour ceux qui souhaitent investir dans l’immobilier. Il est notamment possible de les comparer sur des sites spécialisés tels que Détective Banque. Le seul problème pour l’avenir est que sans la loi Pinel, l’Auvergne risque de devenir une région où il ne sera plus intéressant d’investir d’ici quelques années…

0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account