Etre présent sur le digital est aujourd’hui indispensable pour les clubs sportifs, qu’ils soient professionnels ou amateurs. Nos clubs régionaux n’échappent pas à la règle. Tout d’horizon du « Baromètre de la digitalisation des clubs de sport français » par l’Observation Sport et Digital.

« Digital fan experience » la relation 3.0 avec les supporters

La relation entre les clubs et les supporters passe de plus en plus par le digital et notamment les réseaux sociaux.

Depuis plusieurs années maintenant, les clubs sportifs, pros ou amateurs, investissent massivement dans leurs outils de communication digitaux comme des sites internet, applications mobiles ou community managers dédiés pour « booster » les réseaux sociaux.

Vidéos, photos, le contenu multimédia est omniprésent sur les différents supports.

Une façon de créer du lien entre ce qui fait la vie du club et les fans.

L’Observatoire Sport et Digital a mis en ligne le « Baromètre de la digitalisation de club sportif français » qui prend en compte 52 critères pour 352 clubs.

 

Une première étude était sortie en Février 2018.

Les clubs locaux ont une belle marge de progression

Et les clubs locaux n’échappent pas à la règle.

Les différents critères sont la diversité, la proximité, les performances, les interactions et le rayonnement.

Sans surprise, le numéro un français est le Paris Saint-Germain FC (Ligue 1), devant l’Atlantique Stade Rochelais (Top 14) et les Girondins de Bordeaux (Ligue 1).

Les championnats dans 6 grands sports collectifs prient en compte sont :

Ligue Conforama, Domino’s Ligue 2, Division 1 Féminine, Division 2 Féminin, Top 14, Pro D2, Top 8, Elite 2, Jeep Elite, Pro B, LFB, L2F, Lidl Starligue, Pro Ligue, D1F, D2F, Ligue A Masculine, Ligue A Féminine, Ligue B Masculine.

Vous avez dans le document ci-dessus l’ensemble des critères, et le classement général.

Le premier club de la région Auvergne-Rhône-Alpes est, sans trop de surprise, l’Olympique Lyonnais (11ème), devant le LOU Rugby (27ème) et  l’AS Saint-Etienne (35ème).

Le premier club féminin est encore lyonnais, il s’agit de l’OL Féminine (43ème avec 68.8 pts).

Le 1er club féminin français est le Tango Bourges Basket, 31ème.

Le Clermont Foot 63, champion puydômois du digital

Au niveau du département du Puy-de-Dôme, c’est le Clermont Foot 63 qui tire son épingle du jeu, avec la meilleure présence digital , le club du président Michy arrive en 45ème position.

Le CF63 arrive en 9ème position sur l’ensemble des clubs de Ligue 2.

L’ASM Clermont Auvergne 13ème club de Top 14

En revanche, l’ASM Clermont Auvergne, club phare de la région, dégringole complètement entre Février 2018 et Novembre 2018.

Malgré une communauté importante, 1 100 000 fans sur Facebook par exemple, l’activité du club « jaune et bleu » sur le digital laisse à désirer selon l’étude.

L’ASMCA arrive même en 13ème position, sur 14, des clubs du Top 14!

Bien loin de La Rochelle, Pau, Toulouse, Toulon et Grenoble.

Le club de rugby clermontois est passé de la 51ème place à la 62ème place en quelques mois…

C’est le Stade Aurillacois, en Pro D2, qui complète le podium juste devant le Volley-Ball Club de Chamalières.

Le VBC Chamalières, référence du volley féminin français

Le club de Ligue A Féminine, aidé dans sa digitalisation par l’Agence Kinic, est en tête des clubs féminin devant l’ASM Romagnat Rugby (Top 8) et le FF Yzeure AA (D2 Féminine de football).

Mais également devant le club de basket métropolitain, la JA Vichy-Clermont (136è), qui évolue en Pro B.

Les « Panthères » (surnom de l’équipe) montent même sur le podium des clubs féminins de la région AURA à la 3ème marche derrière l’OL Féminine (D1F) et l’ASVEL Basket Féminine (LBF).

Mieux, le club banlieusard de volley est leader de la Ligue A Féminine (Février 2018), 7ème club de volley-ball français Ligue A Masculine, Ligue B Masculine et Ligue A féminine confondus.

Il passe même de la 127ème à la 113ème place entre Février et Novembre 2018.

Il apparaît même en 4ème position (derrière Quimper, Le Cannet et Aix-Venelles) des plus fortes augmentations d’abonnés (Facebook, Twitter et Instagram) de LAF!

En somme, les clubs puydômois peuvent mieux faire, même si des efforts importants sont faits depuis plusieurs années.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account