Ces communes qui pourraient disparaître dans le Puy-de-Dôme

C’est une des communes que personne ne connait ou presque, ici point de stade de foot, de boulangerie, ou d’église sur la place du village, et pour cause, elle n’est plus habitée depuis plus de 80 ans!

Des communes qui pourraient disparaître prochainement

Ne cherchez pas le maire d’Issandolanges dans le Livradois, car avec une population égale à zéro, un maire n’est pas franchement très utile.

Ce village comptait encore 46 habitants en 1911, avant de tomber à 6 en 1911, juste avant la 1ère guerre mondiale.

Néanmoins, sa petite sœur Issandolangettes le long de la D300,  a eu plus de chance , puisqu’elle est encore habitée aujourd’hui. Mais elle fait partie intégrante de la ville d’Arlanc et ses 1907 habitants.

Les habitants vivaient en quasi autarcie, puisque les vestiges de cette cité (non pas antique) ont révélé un four, une église, des ruelles en terrasse, un moulin, un bassin et une fontaine. Largement de quoi vivre, du moins au début du 20ème siècle.

Un village fantôme au cœur du Puy de Dôme

Le plus incroyable, c’est que Issandolanges est toujours « debout », elle se visite (30 min environ), et fait partie intégrante d’un parcours de randonnée de 10,5km au départ de Novacelles.

Le long de la Dolore, cette petite commune n’aura pas su résister aux affres du temps, ni être imaginative pour garder ou faire venir des populations.

Mais alors, est-ce que pareil scénario peut se reproduire aujourd’hui?

Il faut dire que la commune de La Godivelle, avec ses 13 habitants, est en bien mauvaise posture.

Le petit village du Cézallier, le moins peuplé du département, a vu son nombre d’habitant chuter de près de 50% depuis 2010. Il y avait encore 100 (Godivellois?) recensés au début des années 60. A ce rythme, La Godivelle ne sera plus qu’une étape sur un circuit de randonnée d’ici quelques années.

La commune de Voingt est également dans une situation critique. Ce bourg situé à quelques kilomètres de Giat (829 habitants) en direction de Pontaumur, compte 38 habitants. On est certes au dessus des 13 habitants de la Godivelles ou des 6 de Issandolanges, mais la situation commence a devenir tendue. En effet, en 1980, Voingt avait une population de plus de 100 habitants. Soit 62 personnes de moins en à peine 38 ans! Si rien n’est fait, il n’y aura plus un seul (voingtois?) d’ici 23 ans… Et alors, en 2041, quand vous chercherez « Commune de Voingt » dans Google, vous tomberez sur cet article, prémonitoire.

Ces communes qui pourraient disparaître dans le Puy-de-Dôme

Les ruines de Issandolanges, ici une ancienne rue.

 

 

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account