Plus de 10 ans, il aura fallu plus de 11 ans exactement pour que Le haut lieu tectonique de la Chaîne des Puys-faille de la Limagne entre (enfin) au patrimoine mondial de l’UNESCO.

C’est le premier site naturel en France métropolitaine a être classé. L’équipe qui porte le projet, autour du président du Conseil départemental Jean-Yves Gouttebel, peut enfin respirer.

C’est le 2 juillet dernier, lors du 42ème comité du patrimoine à Bahrein que la bonne nouvelle est tombée.

Lancée en 2007 exactement, la candidature avait mobilisé toute la région autour de son mythique Puy-de-Dôme.

Finalement, la troisième (après 2014 et 2016) aura été la bonne, avant que soit reconnu le caractère exceptionnel de nos célèbres volcans et de sa grande faille.

Et il faut dire que les retours ne se sont pas fait attendre, si les touristes ne sont pas (encore) présents en nombre, plus de 700 articles ont couvert l’événement à travers la presse nationale!

Pas besoin, ici, de vous présenter la chaîne des Puys-faille de la Limagne, mais quelques chiffres quand même : 80 volcans, 1465 mètre la hauteur maximum, 95000 ans le plus vieux volcan, 30 kilomètres de long la faille, 700m de hauteur.

Evidemment, l’ensemble des personnalités locales se sont réjouies de cette excellente nouvelle, le maire de Clermont-Ferrand et président de Clermont Auvergne Métropole Olivier Bianchi, Laurent Wauquiez aussi le président du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes qui a même débloqué une enveloppe de 1 000 000€ pour développer le site.

Le plus dur commence

Car désormais il va falloir capitaliser sur cette nouvelle notoriété, le Panoramique des Dômes, Vulcania, le Volcan de Lemptégy devraient être les premiers bénéficiaires de l’afflux de touristes aux pieds de nos volcans.

Mais avant, il faut revoir tout le logiciel touristique désormais : améliorer l’anglais pour les touristes étrangers, l’accueil hôtelière, les transports, la communication, le conseil aux visiteurs/guides, et surtout mettre en commun l’ensemble des structures afin de parler d’une seule voix sur tout le département. Pourquoi ne pas proposer des packs « tout-compris » sur internet afin de faire rester les visiteurs plus longtemps sur notre territoire?

Bref, on ne peut qu’être ravi de cette excellente nouvelle, enfin notre patrimoine commun auvergnat est reconnu mondialement à sa juste valeur. Mais nos décideurs doivent vite se mettre autour d’une table, prendre les bonnes décisions, afin de saisir au mieux cette superbe opportunité qui s’offre à nous!

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account